Atelier Marckolsheim

Bilan du projet Atelier Jazz Vocal (Année scolaire 2008 / 2009) Collège Jean-Jacques Waltz – MARCKOLSHEIM
Ce projet s’est présenté comme une triple collaboration entre le collège, l’école de musique de Marckolsheim et le festival de jazz Marckolswing.
Il a concerné sur l’année une bonne vingtaine d’élèves de la 6ème à la 3ème.Notons que les séances d’atelier vocal avaient lieu le vendredi après une journée de classe bien chargée. Les vingt élèves présents tout au long de l’année sont fiers à juste raison d’avoir tenu sur un projet exigeant et d’avoir ainsi relevé ce qui est vite apparu comme un défi…
Cécile Solin, chanteuse de jazz strasbourgeoise est intervenue régulièrement à raison d’une heure et demie une fois par mois de novembre 08 à mai 09 parallèlement à l’heure hebdomadaire de chorale assurée par le professeur d’éducation musicale. Le contact est particulièrement bien passé avec les élèves qui ont ainsi pu bénéficier de ses compétences musicales et pédagogiques dans un climat chaleureux.
Le répertoire abordé était varié, du swing à la bossa nova en passant par le work song et le middle jazz, permettant ainsi aux élèves d’avoir une appréhension large du jazz.

Pendant les séances d’atelier vocal, nous avons travaillé exclusivement les pièces retenues pour les 2 représentations finales :

- Sing sing song, adaptation d’un worksong par Claude Nougaro
- Le blues du dentiste Boris Vian,Henri Salvador
- Agua de beber, standard de bossa nova Vinicius de Moraes
- Nostalgia in times Square standard Mingus en scat dans lequel les jeunes ont pu s’initier à l’impro vocale jazz
- Don’t worry be happy du vocaliste Bobby Mc Ferrin
- Summertime, blues extrait de Porgy and Bess de Gerschwin
- Night in Tunisia Standard de D. Gillespie sur les paroles de Mimi Perrin des Double Six : le chant qui a représenté LE DEFI de ce projet par sa grande difficulté d’intonation et d’enchaînement.

Pour ces deux soirées, la chorale a eu la chance de bénéficier d’un accompagnement instrumental réalisé par des professeurs de l’école de musique (piano, guitare, basse, batterie). La dimension de l’improvisation a pu ainsi prendre sa juste place dans ce programme dédié au jazz.

Ce projet autour du jazz vocal a permis aux jeunes de découvrir ce style de musique de manière vivante et s’est avéré très formateur à de nombreux points de vue pour l’enseignante qui menait le projet.
Nous estimons que les objectifs définis du départ sont atteints de manière optimale.

Monique HAUG Professeur d’éducation musicale et de chant choral coordonnateur du projet.

A découvrir :A night in Tunisia

DNA Marckolsheim

DNA Marckolsheim


CONTACT